Articles

La Lettre n°4 : Dossier UFC-Que Choisir "qualité de l’eau du robinet" : les Girondins sont des enfants gâtés

Dossier UFC Que Choisir "qualité de l’eau du robinet" : les Girondins sont des enfants gâtés

En janvier 2017, l’UFC Que choisir a publié sur son site internet une carte interactive de la qualité de l'eau dans toutes les communes du territoire national métropolitain. Si les informations mises à disposition ont provoqué des réactions de défiance dans de nombreuses communes, elles constituent, pour la Gironde, une parfaite illustration des avantages d'un approvisionnement qui repose sur les nappes profondes. Les défauts constatés en Gironde sont révélateurs de la bonne sécurité sanitaire que nous procurent ces nappes.

Les plus mauvaises notes de la grille de notation de l'UFC Que choisir pour l'eau du robinet sont "mauvais" et "très mauvais". Pour les 542 communes de Gironde, aucun "mauvais". En revanche 10 communes obtiennent la note "très mauvais". Et ce pour un excès dans l'eau distribuée d'un élément naturellement présent dans la ressource : le fluor. Celui-ci est le témoin du climat tropical qui régnait dans notre région il y a des millions d'année. Ce problème d’excès de fluor a été résolu début 2017 dans quatre communes et devrait l'être prochainement dans les autres. Par ailleurs pour d'autres paramètres, comme les polluants agricoles, la Gironde ne présente pas de note négative "mauvais" ou "très mauvais", ce qui est loin d'être le cas de certains départements voisins.

Ce bilan global très positif, malgré un nombre de communes élevé et surtout la quasi absence d'usines de traitement, s'explique par la très faible vulnérabilité des ressources qui nous alimentent. Agées de plusieurs milliers d'années, leurs eaux circulent dans des réservoirs profonds, à l'abri des pollutions liées aux activités humaines.

Et pour démontrer plus encore que la nature a gâté les Girondins, on notera que les notes "médiocre" attribuées aux communes girondines ne sont pas liées à la qualité naturelle de la ressource. Elles sont motivées par la présence dans l’eau distribuée de sous-produits de dégradation des substances utilisées pour stériliser l'eau. Il n'en est pas de même sur le reste du grand sud-ouest qui pourrait, à juste titre, être jaloux des enfants gâtés que nous sommes.

Le dossier "Qualité de l'eau du robinet de l'UFC – Que choisir"