ACCUEIL

Le SMEGREG

EPTB des Nappes profondes
de Gironde

CLE & SAGE

des Nappes profondes
de Gironde

CONNAITRE

les nappes profondes
de Gironde

VOUS &

les nappes profondes
de Gironde

    ACCUEIL

Compte tenu de la complexité de certaines questions relatives aux eaux souterraines, et plus encore aux nappes profondes, la CLE s’est dotée dès 2003 d’un groupe d’experts hydrogéologues. Ils sont chargés d’apporter collectivement à la CLE les éléments nécessaires à ses prises de décision. A l’occasion de sa saisine sur deux modifications du SAGE, la composition de ce groupe d’experts vient d’être renouvelée.

La disposition 89 du SAGE Nappes profondes stipule que « Pour les questions faisant appel à une haute capacité d’expertise dans le domaine de l’hydrogéologie, la CLE s’appuie sur un groupe d’experts hydrogéologues, dont elle arrête la composition, et dont l’animation est assurée par son secrétariat technique« . Les règles de fonctionnement de la CLE précisent également que le groupe d’experts doit être composé d’hydrogéologues exerçant leur activité dans la sphère publique ou parapublique.

Installé en 2003, ce groupe s’est réuni 20 fois entre 2003 et 2013 avec une activité plus soutenue pour la révision du SAGE aboutie en 2013. Alors que la CLE a récemment décidé d’engager une modification du SAGE, la composition de ce groupe vient d’être renouvelée. Il compte désormais 12 membres issus des services de l’Etat, de l’Agence de l’eau Adour Garonne, du BRGM, du monde de la recherche, du monde associatif et des collectivités territoriales.

A la demande de la CLE, ses travaux porteront en 2020 sur :

  • une modification formelle du zonage du SAGE rendue nécessaire par la fusion de communes situées sur deux zones du SAGE pour donner la commune de Val de Virvée,
  • la révision des volumes maximum prélevables (VMPO) pour les unités de gestion des zones Littoral et Nord. En effet, comme le stipule le SAGE Nappes profondes, les VMPO des unités de gestion non déficitaires ont été fixés par défaut et sont donc éminemment révisables, notamment lorsque les volumes prélevés sont susceptibles de s’approcher de ces limites.

Les préconisations du groupe d’experts seront remises à la CLE dans le courant du 2e semestre 2020 pour une décision sur les suites à donner en toute fin d’année ou au début 2021.