ACCUEIL

Le SMEGREG

EPTB des Nappes profondes
de Gironde

CLE & SAGE

des Nappes profondes
de Gironde

CONNAITRE

les nappes profondes
de Gironde

VOUS &

les nappes profondes
de Gironde

    ACCUEIL

Pour s’inscrire dans la stratégie de gestion de la ressource en eau du Comité de bassin Adour Garonne, l’EPTB des nappes profondes de Gironde a soumis sa propre feuille de route : 24 actions qui confirment sa mobilisation et sa capacité à contribuer à la gestion quantitative de la ressource en eau dans le bassin Adour Garonne.

En septembre 2021, le Comité de bassin Adour Garonne a arrêté une « stratégie de retour à l’équilibre pour la gestion quantitative de la ressource en eau » avec la volonté de s’appuyer sur les établissements publics territoriaux de bassin (EPTB) à qui il a été demandé d’élaborer des « feuilles de route » déclinant sur leurs territoires les axes de cette stratégie. Par délibération du 10 février 2022, le SMEGREG a répondu à cette sollicitation en adaptant évidemment cette demande aux spécificités des Nappes profondes de Gironde.

Présentée au Comité de bassin le 29 juin 2022, la feuille de route pour les Nappes Profondes de Gironde s’inscrit bien entendu dans la continuité des orientations prises il y a bientôt 20 ans dans la première version du SAGE, en 2003. Pour garantir le bon état des nappes, voire le restaurer pour certaines d’entre elles, la stratégie arrêtée par la Commission locale de l’eau reste la même : une priorité donnée aux économies d’eau, un complément assuré par des substitutions de ressource, le tout dans un encadrement strict de l’accès aux ressources et un partage équitable des coûts.

La feuille de route pour les Nappes profondes de Gironde compte 24 actions, portées par la CLE, le SMEGREG, le Département, les collectivités territoriales et les chambres consulaires. Elles prévoient notamment :

  • de nouvelles ambitions et des moyens renforcés pour la politique prioritaire d’économies d’eau (qui a permis d’accueillir 300 000 habitants sans augmenter les prélèvements) ;
  • de nouvelles analyses prospectives pour des règles de gestion et de partage de la ressource actualisées ;
  • des règles de gestion des nappes profondes intégrant mieux encore les besoins des milieux superficiels ;
  • le tout pour un SAGE des Nappes profondes a minima revisité, le cas échéant modifié, voire révisé, pour garantir l’atteinte et le maintien du bon état quantitatif des nappes profondes.