logo smegreg

La Lettre n°6 - Mobilisation des hôteliers sur les économies d’eau

Dans le secteur hôtelier, le poste consommation d’eau est important. Mais de plus en plus de directeurs d’établissements prennent conscience des efforts nécessaires à mener en termes de consommation d’eau. Des actions simples et peu coûteuses permettent en effet de réduire de façon significative le volume de consommation d’un hôtel. C’est dans cet objectif que près de 500 hôtels et résidences de tourisme de Gironde vont être sensibilisés aux économies d’eau, nouvelle étape dans la sensibilisation des acteurs économiques girondins.

La consommation d’eau dans les hôtels est impressionnante : 200 à 500 litres par chambre et par nuitée, à comparer aux 150 l consommés en moyenne en France par personne, et même aux 125 l en Gironde. A l'hôtel, on sait que les clients ont tendance à surconsommer, même si les valeurs constatées sont liées à la catégorie des chambres, et varient en fonction des équipements. Dans tous les cas, l’eau est un poste de dépense important dans ce secteur d’activité.

Destination touristique, la Gironde compte près de 500 hôtels et résidences de tourisme, indépendants ou affiliés à une chaîne. Le SMEGREG va diffuser à tous les gestionnaires du parc hôtelier une nouvelle documentation synthétique conçue autour du « carré gagnant ». Ces quatre actions permettent de réduire le volume de consommation d’eau d’un établissement : surveillance des compteurs pour détecter les fuites, équipement des chambres avec des matériels hydro-économes, sensibilisation des clients et des salariés à un bon usage de l’eau, investissement dans des matériels électroménagers économes.

Compte tenu du faible coût et de l'efficacité des solutions existantes, un hôtel peut réduire sa consommation d’eau de 30 %. Au-delà d’une saine gestion, s’engager dans ces actions témoigne aussi de la responsabilité environnementale d’un acteur en phase avec les attentes de ses clients. Un atout en matière d’image dans un contexte concurrentiel.

D’autres actions de sensibilisation seront menées cette année auprès d'acteurs ciblés. Après les hôtels, de nouvelles documentations seront déclinées et diffusées auprès des hôtelleries de plein air, des restaurants, des salles de sport et de certains commerces identifiés comme « gros consommateurs d’eau ». On sait que l'activité économique peut être plus efficace en termes d’usage de l’eau. Des pistes ont été identifiées pour un potentiel d'économies d'eau global de 1 à 2 millions de m3 annuels.

guide hotellerie

La lettre des Nappes profondes


Notice: Undefined index: checkcontent in /home/debr4312/public_html/modules/mod_acymailing/mod_acymailing.php on line 265