logo smegreg

Sismique réflexion en sud Gironde

Le sol a vibré dans le Sud Gironde cet automne ! Non pas pour chercher du pétrole comme dans les années 50 mais bien pour affiner notre compréhension de la structure anticlinale de Villagrains-Landiras où le SMEGREG a mené une campagne de sismique réflexion. Des données toujours en cours d’interprétation et qui s’ajoutent donc à celles acquises il y a 70 ans par les compagnies pétrolières.

Les prospections géophysiques programmées dans le cadre de la phase 2 de l’étude des nappes du Crétacé du sud Gironde, initialement prévues en 2022 mais reportées en raison des incendies, ont débuté au mois d’octobre. Elles visent à mieux appréhender la structuration des formations géologiques du Crétacé qui ont été identifiées comme des réservoirs stratégiques pour l’approvisionnement en eau potable du futur.

Un linéaire de près de 6 km a ainsi été investigué par sismique réflexion haute résolution. Cette méthode d’exploration consiste à effectuer un ébranlement dans le sol, ici à l’aide d’un camion vibrateur, et à enregistrer en retour les ondes réfléchies par les couches géologiques en profondeur. Elle permet ainsi de construire une image indirecte du sous-sol. Bien qu’encore en cours d’interprétation, les résultats préliminaires permettent déjà d’identifier la présence d’un système de failles au droit de la zone investiguée.

Les prospections par tomographie de résistivité électrique (ERT) viendront prochainement compléter ces premiers résultats. Initialement programmée en même temps que les prospections sismiques, la campagne ERT a dû être reportée pour des raisons techniques et sera réalisée en février.

Après ces investigations non intrusives, un forage de reconnaissance géologique, d’une profondeur de 250 m, sera également réalisé au printemps 2024 à l'extrémité ouest de la structure anticlinale.

sismique

La lettre des Nappes profondes