logo smegreg

Les nappes de Gironde concernées par le SAGE Nappes profondes

Les eaux souterraines sont diversement réparties dans le sous-sol de la Gironde. Les nappes ont des extensions spatiales différentes, parfois au-delà des limites départementales et la qualité de leurs eaux comme leurs caractéristiques hydrodynamiques peuvent varier d'un point à un autre.

Certaines de ces nappes, très utilisées et dont l'alimentation en eau potable dépend à plus de 98%, sont concernées par un Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) Nappes profondes de Gironde approuvé par arrêté préfectoral le 25 novembre 2003. Les nappes qui correspondent aux formations géologiques les plus récentes ou à l’opposé très anciennes ne sont pas concernées par le SAGE.

img-aquiferes
Echelle stratigraphique des formations présentes en Gironde

Le SAGE Nappes Profondes ne concerne que les nappes correspondant aux formations du Miocène, de l’Oligocène, de l’Eocène et ceux du Crétacé supérieur. Ces nappes sont profondes sur de grands territoires mais peuvent également être à très faible profondeur, voire phréatiques, sur certains secteurs.

La présence simultanée des quatre nappes exploitables concernées par le SAGE ne s’observe réellement que dans le Médoc, autour du bassin d’Arcachon et dans le Sud Est du département.

  • img mioceneCarte d'identité - Miocène

    Caractéristiques

    Le Miocène est présent dans la partie occidentale du département, au-delà d’une ligne Naujac - Langon. Il se situe entre 20 et 150 mètres de profondeur. Il est constitué de plusieurs niveaux de sables coquilliers et calcaires (faluns) passant à des sables verts à proximité du littoral.

    Ces formations aquifères sur 30 m d’épaisseur et d’une perméabilité moyenne de 5.10-5 m/s fournissent par forage des débits moyens (50 à 80 m³/h) d’eaux généralement de bonne qualité.

    Prélèvements

    260 forages étaient comptabilisés en 2008, pour un prélèvement de 16 millions de m³, principalement pour l’agriculture (65%) et l’alimentation en eau potable (29%).

  • img-oligocene

    Carte d'identité - Oligocène

    Caractéristiques 

    L'Oligocène occupe les plateaux calcaires de l’Entre-deux-Mers et toute la partie à l’Ouest de la Garonne entre 50 et 500 mètres de profondeur. Il est essentiellement constitué de calcaires et de calcaires gréseux, aquifères sur une centaine de mètres d’épaisseur avec une perméabilité moyenne de 1.10-4 m/s.

    Par trop plein, il donne naissance à des sources captées pour l’alimentation en eau potable de la région bordelaise avec des débits très importants de 100 à 1000 m³/h. La partie captive fournit par forage des débits de l’ordre de 150 m³/h.

    Prélèvements

    En 2008, 475 forages captaient l’Oligocène pour un prélèvement de 64 millions de m³, destinés principalement à l’alimentation en eau potable (80%) et à l’agriculture (16%)

  • img-eocene

    Carte d'identité - Eocène

    Caractéristiques

    L'Eocène est présent sous la totalité du territoire du département de la Gironde à l’exception de la ride de Villagrains - Landiras. Il se situe entre 100 et plus de 500 mètres de profondeur et est largement captif.

    D’une épaisseur voisine de 100 m, et d’une perméabilité moyenne de 1.10-4 m/s, l’aquifère est constitué dans le détail de plusieurs niveaux superposés de sables, de graviers et de calcaires appartenant à des couches variées allant de l’Eocène supérieur à l’Eocène inférieur qui peuvent localement constituer des nappes relativement individualisées.
    Ces formations fournissent par forage des débits importants de 100 à 200 m³/h.

    Prélèvements

    En 2008, on dénombrait 495 forages dans l’Eocène inférieur à moyen, pour un prélèvement de 56 millions de m³. Les principaux usages sont la production d’eau potable (93%), loin devant l’industrie (2,6%) et l’agriculture (2%). L’Eocène supérieur comptait 186 forages pour un prélèvement de 3,3 millions de m³, destinés à l’alimentation en eau potable (43%), l’agriculture (36%) et l’industrie (15%).

  • img-cretace

    Carte d'identité - Crétacé

    Caractéristiques

    Présent sous la totalité du territoire du département de la Gironde, le Crétacé correspond à deux systèmes aquifères situés respectivement au sommet et à la base du Crétacé supérieur qui s’étendent sur la totalité du sous-sol.

    Le sommet du Crétacé supérieur (Campano-Maastrichtien), situé entre 300 et 700 mètres de profondeur, est constitué de calcaires aquifères sur 75 m d’épaisseur ayant une perméabilité moyenne de 3.10-4 m/s. Ils fournissent par forage des débits très variables compris entre 50 à 200 m³/h.

    La base du Crétacé supérieur (Cénomano-Turonien), située entre 500 et 1 100 mètres de profondeur, est constituée de calcaires, de sables et de dolomies aquifères sur 150 m qui fournissent par forage des débits souvent variables de l’ordre de 150 m³/h qui peuvent être utilisés en géothermie.

    Prélèvements

    En 2008, on dénombrait une cinquantaine de forages dans les nappes du Crétacé pour un prélèvement cumulé de 5,5 millions de m³. L’usage prédominant était la production d’eau potable (46%), suivi de la géothermie (41%).

La lettre des Nappes profondes


Notice: Undefined index: checkcontent in /home/debr4312/public_html/modules/mod_acymailing/mod_acymailing.php on line 265